Concerts Ars Musica


ARS MUSICA, depuis 1988, ce sont des idées en constante évolution, toujours pour combler les amis des arts. Concerts classiques, commandes d’œuvres à des compositeurs suisses, expositions, jeunes artistes, jazz,… tout cela, c’est ARS MUSICA à Bienne.

  Le jazz, cela a été un récital avec Oscar Peterson, et un autre, avec Stéphane Grappelli, légendes vivantes, malheureusement aujourd’hui disparues. Les commandes: elles ont été faites aux regrettés René Gerber et Emile de Ceuninck, plus tard, à Blaise Mettraux, et à Alfred Schweizer, puis il y a eu des créations de Daniel Andres, deux compositeurs de notre région qui ont fait leurs preuves au-delà de nos frontières.

ARS MUSICA, cela a été aussi des expositions de peinture et sculpture avec les époux Aloys et Lise Perregaux, puis des tableaux de femmes artistes de la région: les aquarelles de Kathrin Baerfuss, les gouaches de Béatrice Erard, les rêves de Geneviève Colliard, ou encore, la fougue des chevaux d’Evelyne Erdinc.

Au cœur de toutes ces manifestations culturelles, les concerts, les premières années avec des gens célèbres comme Katia Ricciarrelli ou Nicolai Gedda, et plusieurs jeunes prodiges qui font depuis de brillantes carrières, comme Sergio Tiempo (15 ans), le violoniste Domenico Nordio (17 ans et 1er Prix Viotti), la harpiste Marie-Pierre Langlamet (20 ans et 1er Prix du Concours international de Genève), la violoniste Laurence Kayaleh (13 ans) et le guitariste Victor Vidovic (15 ans et 1er Prix du Concours international de Genève).

ARS MUSICA, c’était aussi, de 1996 à 2003, des récitals avec les artistes lyriques du théâtre de Bienne. 


Le public a pu entendre l’intégrale de la musique de chambre de Beethoven pour piano et cordes, avec entre autres la violoncelliste Brigitte Fatton, partenaire privilégiée de D. Clottu et de Christophe Horak. Une « mini-Schubertiade » a été donnée en février et mars 2004, et aussi quelques récitals de bienfaisance (Jerusalem Foundation, les enfants de l’Erythrée, Fondation Avenir Madagascar, Katzenhaus Honka), concerts qui ont rapporté près de CHF 15.000.
 
D. Clottu collabore depuis 2009 avec divers quatuors, ce qui permet l’audition de quintettes avec piano, qui manquaient à la programmation d’ARS MUSICA.





 

La photo du piano est aimablement mise à disposition par M. Yves Pinget.

 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement